Sténpé noon 45

Un peu d’histoire

La photographie au sténopé dérive directement de la chambre obscure avec la seule différence qu’elle consiste à fixer l’image sur un support photographique au lieu de l’observer simplement dans une pièce obscure dont une des parois a été percée d’un minuscule trou.

L’invention en a été attribuée au scientifique arabe Ibn al-Haytham vers la fin du premier millénaire – bien que le principe soit connu des chinois vers 500 avant JC – mais ce n’est qu’au XVIe siècle que la camera obscura est utilisée pour des travaux pratiques de topographie, après que Léonard De Vinci en a fait une description détaillée.

Avec l’adjonction d’objectifs, elle évoluera petit à petit vers les appareils photographiques modernes que nous connaissons aujourd’hui.

L’appareil pour la photo au sténopé est donc un retour aux sources, puisqu’il s’agit, ni plus ni moins, d’une boite étanche à la lumière munie d’un trou d’aiguille en face duquel on fixe une surface photosensible pour capter l’image projetée.

Le résultat obtenu avec ces appareils dépend largement du diamètre du trou qui doit être calculé en fonction de la profondeur de l’appareil ainsi que de la qualité de sa fabrication : il doit être parfaitement rond, sans bavure et réalisé dans un matériel le plus mince possible pour éviter un flou trop important.

Mes expériences me font affirmer que la dimension de la surface photosensible est également essentielle, car l’absence de lentilles ne permet pas d’obtenir une netteté parfaite comme nous sommes habitués à le voir avec nos appareils photo classiques. Il faut donc compenser cet inconvénient par une surface plus grande qui permet d’éviter les agrandissements importants générant inévitablement une accentuation des imperfections. Acceptable à partir d’un format 6x6cm, le sténopé donne toute sa mesure à partir des plans-films aux formats 4″x5″ et plus.

A suivre. – Merci à Fred et Michel pour la relecture et la validation du texte

Categories:

Tags:

2 Responses

    • Merci Luc,
      Si la photographie ne date “que” de 1839, les lois et expériences concernant l’optique et la lumière datent de bien avant notre ère!
      Bonne journée à toi et prends soin de toi
      Frans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top