Fabriquons notre trou

Par convention nous parlerons de « sténopé » lorsque nous désignons le « trou » car c’est ainsi qu’on le dénomme généralement.

Il est évident que, d’un point de vue technique, la qualité du sténopé est primordiale. C’est lui qui assurera une plus ou moins grande netteté à notre photo.

Souvenons-nous de ce qui a été dit au chapitre 2 : un sténopé plus petit donnera un cercle de confusion plus petit et donc une plus grande impression de netteté.

On serait enclin d’affirmer que le sténopé parfait serait le plus petit que l’on puisse fabriquer. C’est vrai, en partie seulement car d’autres lois de l’optique interviennent également dans la qualité de l’image et l’une des principales s’appelle :

la diffraction.

Peu importe le matériel qui servira à confectionner notre sténopé, il aura toujours une certaine épaisseur.

Une partie des rayons de lumière qui pénètrent dans notre appareil vont traverser le sténopé en ligne droite. D’autres vont rebondir dans le « tunnel » formé par le sténopé dans l’épaisseur de la matière et s’éparpiller dans notre appareil pour frapper le capteur de façon aléatoire.

Voici un dessin pour illustrer cela.

Effets de la diffraction
Effets de la diffraction

Ce phénomène appelé « diffraction » va amoindrir la qualité de notre photo. C’est comparable à un objectif dirigé à contre-jour sans pare soleil : la photo sera moins contrastée et « perturbée ».

Voyez le résultat sur cette photo prise avec un sténopé à contre-jour :

Il s’agit d’un exemple extrême, on distingue à peine le sujet principal de la photo.

Il y a donc bien une limite à la taille minimale qu’on peut donner à un sténopé.

Mais alors, comment définir la taille idéale d’un sténopé ?

Des savants comme Petzval et Lord Raleigh ont travaillé sur ce problème et nous pouvons heureusement nous baser sur leurs résultats pour y voir plus clair. Ils ont défini qu’il existe un diamètre idéal, en rapport direct avec la distance entre le sténopé et le capteur (la focale).

Ouf ! Mais la formule de calcul reste malgré tout assez barbare… Je la reproduis ici pour les matheux parmi vous.

Où:

  • d = diamètre du sténopé
  • 1,9= une constante
  • f = la focale
  • l = la longueur d’onde le la lumière

Pour la facilité j’ai établi un tableau où figurent les diamètres correspondant à une série de focales usuelles 😊

Tableau de correspondance focale <> diamètre

La pratique

Passons aux choses plus concrètes et réalisons notre sténopé :

Pour cela il nous faut d’abord une tôle aussi mince que possible. Un carré d’environ 4 cm x4 cm découpé dans une canette de soda ou de bière suffira amplement. Elle a une épaisseur d’environ 0,15mm et il est possible d’encore l’amincir avec du papier de verre à grain fin.

A l’aide d’une fine aiguille ou d’une épingle, on perce un trou aussi petit que possible au centre de la tôle. Tant mieux s’il est plus petit que le diamètre souhaité car les deux opérations suivantes vont l’élargir légèrement.

Après perçage, notre tôle aura la forme suivante à cause de la force exercée par l’aiguille :

On passe ensuite du fin papier de verre sur l’autre face de la tôle pour réduire la « bavure » causée par le perçage. N’allons pas trop loin pour éviter de trop agrandir le trou.

Et finalement on va repasser l’aiguille dans le trou, toujours depuis la face arrière, pour rendre la déformation aussi plate que possible.

Tout en enfonçant l’aiguille, on va la faire tourner sur elle-même, ce qui aura pour effet de lisser les bords de la tôle et de créer un trou bien rond, ce qui est également important pour un bon résultat.

Voilà, notre sténopé est prêt ! Ce ne sera peut-être pas parfait du premier coup mais, avec un peu d’exercice, on arrivera certainement à un sténopé d’excellente qualité.

Il ne nous reste à fabriquer un appareil pour y placer notre sténopé avant de pouvoir goûter au plaisir de ce genre de photographie inhabituel.

Merci au comité de lecture!

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *