ou: coefficient de tirage

Un article écrit par Frédéric Mathysen

Lorsque vous basculez ou décentrez votre chambre, la distance entre l’objectif et le film change.
C’est le tirage.

Dans le cas d’une bascule vers le haut (ci-dessous), le tirage diminue, la lumière parcoure moins de chemin jusqu’au film, cela correspond à un gain de lumière entrante.

Dans le cas d’une bascule vers le bas (ci-dessous), c’est l’inverse, il y a une perte de lumière entrante. De même dans le cas d’un décentrement.

Toutefois, ce facteur ne s’applique que si la distance de prise de vue est inférieure à 10 x la focale.

Comment calculer le facteur de prolongation ?

  • Formule : fdp = (a / b)²

avec   a = la distance entre le centre du film et le centre de l’objectif (= le tirage)
et        b = la focale de l’objectif.

  • Conversion :

Il faut convertir ce facteur en pas de diaphragme : d = log(fdp) / log(2)
Je vous invite à consulter le premier tableau plus bas.

  • Correction :

Il s’agit, à présent, d’adapter l’exposition.

Deux possibilités :

-> augmenter le temps de pose : T = t + (t * d).
S’il fallait diminuer le temps d’ouverture, l’équation serait : T = t – (t * d).

-> augmenter l’ouverture du diaphragme (= diminuer la valeur d’ouverture):
Dans ce cas, mon facteur de correction de diaphragme devient négatif.

Je vous invite à consulter le second tableau plus bas.

  • Tableaux de conversion :

a) Coefficient de tirage :

b) Correction de diaphragme :

  • Exemple :

Je prends, en exemple, les photos illustrées à la fin de mon article sur la bascule.

a) facteur de prolongation :

      a = 155 et b = 135
     fdp = (155/135)² = 1,318  (faisons abstraction des autres décimales)

b) facteur de diaphragme :

      d = log(1,318)/log(2) = 0,398 – J’arrondis à 0,4
Soit : 4/10 de stop.

Si d = 0,40, je suis entre 1/3 (0,33) et ½ stop (0,50).

5,6 – 1/3 stop = 5,1
5,6 – ½ stop = 4,8

Je prends 5,0.

Plus simple : pour un tirage à 155 mm et une focale à 135 mm, le premier tableau m’indique une valeur de 0,40.

c) conversion :

      Avec un temps t d’exposition de 1/10 s, ma cellule me recommande une ouverture de diaphragme à f/5,6.

1) Je peux augmenter le temps de pose : 0,1 + (0,1 * 0,4) = 0,14 s.

Malheureusement, ce réglage n’est pas possible sur mon déclencheur.

2) Je peux modifier l’ouverture. Dans cet exemple-ci, j’ai basculé vers le bas, j’ai augmenté le tirage, je dois donc augmenter l’ouverture afin de faire entrer plus de lumière. Ce qui revient à diminuer la valeur de diaphragme.

De ce fait, mon facteur de diaphragme (ou coefficient de tirage) devient négatif.

      D’après le second tableau, une ouverture à f/5,6 soumis à un coefficient de tirage de –0,4 me donne une ouverture corrigée à 5,0

Je garde à l’esprit qu’un film noir et blanc est capable d’absorber 1 stop.

La patience est une vertu, et la récompense à la hauteur de l’effort consenti.

Categories:

Tags:

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *